Le repas du réveillon par Malou

Noël approche à grands pas. Que vous le fêtiez en amoureux, dans votre famille ou chez celle de votre compagnon, ou même encore entre amis, vous attendez ce moment avec impatience : le repas du réveillon ! Ce moment de partage où chacun va pouvoir contribuer à sa manière fait partie des institutions que l’on ne manquerait pour rien au monde.

S’il y a les aficionados des traditionnels foie gras / huîtres / dinde / bûche, certains feront des incursions dans des contrées plus exotiques afin de pimenter un peu cet instant gargantuesque (ainsi j’aurais expérimenté moi-même un réveillon indien).

Mais quoiqu’il en soit, ce repas où la nourriture et le vin coulent à flot, où les langues se régalent de mille délices et se délient au cours de la soirée pour faire remonter de vieilles anecdotes ou bien exprimer la gratitude de se retrouver tous ensemble, reste un moment unique et chaque famille a sa manière de le vivre. Il y a ceux chez qui les enfants, lassés d’attendre la suite du repas, font leur contre-soirée en jouant ensemble et en venant picorer de temps en temps dans les plats toujours garnis qui les attendent sur la table.  Ils reviendront tous pour le moment du sacro-saint dessert, toujours attendu avec impatience.

il y a ceux chez qui chacun participe au repas en y apportant sa contribution : un à l’apéro, un à l’entrée, un sommelier improvisé, un chargé du plan de table et de la décoration, un autre encore qui confectionnera soigneusement les marque-places.  Il y a ceux chez qui le père Noël passe le soir même et où les enfants, les yeux lourds de fatigue et repus, ont un sursaut d’énergie afin de découvrir tous les cadeaux qui sont apparus sous le sapin. Il y a ceux chez qui le père Noël passe pendant la nuit, et où le rassemblement du repas de la veille se réitère autour des cadeaux et des restes du réveillon. Et une fois repu de nourriture et de tendresse, chacun repart avec ce souvenir précieux dans sa vie quotidienne, ayant partagé ce moment avec les personnes qui comptent le plus pour soi, le foie quelque peu endolori, mais satisfait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je ne suis pas un robot *